Saut au contenu

Bisphénol A

Le bisphénol A (BPA) circule sur le marché depuis les années 60. Il est utilisé dans un large éventail de produits de consommation comme les bouteilles en plastique et les tickets de caisse. En raison de ses propriétés dangereuses, son utilisation dans plusieurs produits est déjà soumise à des restrictions au sein de l’UE.

Le BPA se trouve dans de nombreux produits de consommation courante tels que la vaisselle et les bouteilles réutilisables en plastique, les équipements sportifs, les CD et les DVD. Des résines époxy contenant du BPA sont utilisées comme revêtement intérieur des canalisations et des boîtes de conserve et canettes afin d’augmenter la durée de conservation des produits et d’empêcher que la nourriture ou la boisson concernée n’ait un goût de métal. Le BPA est également utilisé comme révélateur de teinture dans le papier thermique afin de faciliter l’apparition de l’encre. Cette encre se retrouve dans les tickets de caisse des magasins, les titres des transports publics et les tickets de stationnement.

Pourquoi et comment le BPA est-il contrôlé?

Dans l’UE, le BPA est classé en tant que substance ayant des effets toxiques sur notre capacité à nous reproduire. Tous les fabricants, importateurs ou fournisseurs de BPA doivent classer et étiqueter les produits contenant du BPA en tant que produit toxique pour la reproduction avant le 1er mars 2018. Cela permet aux entreprises d’être mieux informées sur les possibles effets dangereux du produit et sur la façon dont les travailleurs peuvent être protégés.

Le BPA est repris dans la liste des substances candidates à autorisation au titre du règlement REACH en raison de ses propriétés toxiques pour la reproduction et perturbatrices du système endocrinien. Comme pour toutes les substances mentionnées dans la liste des substances candidates, les consommateurs sont en droit de demander au fournisseur de tout produit si ce dernier contient du BPA dans une concentration supérieure à 0,1 %. Si tel est le cas, le fournisseur se trouve dans l’obligation de fournir ces informations dans les 45 jours suivant la demande, ainsi que des informations suffisantes pour permettre aux consommateurs d’utiliser le produit en toute sécurité.

Afin d’éviter de remplacer le BPA par d’autres substances qui pourraient entraîner des problèmes semblables, les autorités ont entrepris d’évaluer les propriétés et les utilisations de substances analogues telles que le bisphénol S (BPS) et pourraient décider de les contrôler également à l’avenir.

Utilisation restreinte dans le papier thermique

Depuis 2016, l’utilisation de BPA dans le papier thermique est restreinte au sein de l’UE. L’interdiction sera pleinement effective à partir de 2020, ce qui donne le temps aux entreprises de planifier la disparition progressive de cette substance et de lui trouver une solution de remplacement plus sûre. Elle obligera ainsi les fabricants de papier à remplacer le BPA par d’autres révélateurs de teinture. La restriction du BPA dans le papier thermique devrait conférer de nombreux avantages aux travailleurs manipulant quotidiennement des produits contenant du papier thermique, comme les vendeurs en magasin et les vendeurs de tickets. Utilisation restreinte dans les matériaux en contact avec des denrées alimentaires

L’utilisation du BPA dans les biberons pour nourrissons est interdite dans l’ensemble de l’UE depuis le 1er juin 2011. Dans l’UE, l’utilisation du BPA est autorisée dans les matériaux entrant en contact avec les denrées alimentaires. Toutefois, un plafond est fixé quant à la quantité pouvant être libérée par le matériau en question. En outre, certains États membres ont imposé des restrictions supplémentaires pour les produits contenant du BPA. La Belgique, la Suède et le Danemark ont également interdit son utilisation dans les autres matériaux qui entrent en contact avec des denrées alimentaires et qui sont destinés aux nourrissons et aux enfants de moins de trois ans. En France, l’utilisation du BPA est interdite dans tous les emballages, conteneurs et ustensiles pour denrées alimentaires.

Utilisation limitée dans les jouets

Actuellement, une limite est fixée au sein de l’UE quant à la quantité de BPA qui peut être libérée par les jouets destinés aux enfants de trois ans ou moins et par tous les jouets destinés à être mis en bouche par les enfants. Cette limite est fixée afin de garantir que les jouets sont sûrs et n’exposent pas les enfants à des niveaux peu sûrs.

Pour en savoir plus


Route: .live1