Saut au contenu

Les substances chimiques dans les produits cosmétiques

En Europe, nous utilisons en moyenne sept produits cosmétiques différents par jour. Cela va des produits d’hygiène comme le savon, le shampooing, le déodorant et le dentifrice aux produits de beauté comme le parfum et le maquillage. Les produits cosmétiques contiennent de nombreuses substances chimiques: il suffit de lire la liste des composants pour s’en rendre compte.

L’Europe est dotée de la législation la plus complète du monde en matière de produits cosmétiques. Le règlement relatif aux produits cosmétiques contient une liste qui précise les substances pouvant être utilisées, celles soumises à des restrictions et celles qui sont interdites.

Certaines substances chimiques peuvent provoquer des réactions allergiques. Ces composants sont souvent artificiels, mais peuvent également être d’origine naturelle. Toutefois, «naturel» n’est pas nécessairement synonyme d’une plus grande sécurité.

Les substances pouvant provoquer des allergies sont généralement des conservateurs et des parfums. Les conservateurs visent à allonger la durée de vie d’un produit et à tuer les bactéries qui, autrement, se développeraient à sa surface.

Qui est responsable de la sécurité des produits cosmétiques?

Avant de mettre un produit cosmétique en vente, un fabricant doit s’assurer que la sécurité de son produit est évaluée scientifiquement. Il doit soumettre les résultats aux autorités européennes via un portail de notification des produits cosmétiques et démontrer que la substance contenue dans le produit ne pose aucun risque pour la santé.

Les autorités de chaque pays membre de l’UE mènent des activités de surveillance du marché et procèdent à des essais sur les produits. Elles sont en mesure de retirer du marché des produits qui contiennent des substances chimiques interdites. Ces produits sont signalés à la Commission européenne, qui partage à son tour ces informations avec tous les pays de l’UE.

Il est possible de vous abonner à un résumé hebdomadaire des produits qui ont été retirés dans les États membres de l’UE en raison de leur manque de sécurité.

Nanomatériaux

Dans les produits cosmétiques, un nanomatériau est un matériau insoluble ou bio-persistant, fabriqué intentionnellement. Dans l’UE, les entreprises sont tenues de signaler si leur produit cosmétique contient des nanomatériaux.

Les nanomatériaux utilisés en qualité de colorant, d’agent conservateur et de filtre ultraviolet doivent être autorisés par la Commission européenne avant de pouvoir être intégrés à des produits cosmétiques.

Les nanomatériaux doivent être repris dans la liste des ingrédients: le nom de la substance doit être suivi du mot «nano» entre crochets.

Limitation des expérimentations sur les animaux

Les essais de produits cosmétiques sur des animaux ne sont plus autorisés en Europe depuis 2004. Il est également interdit de mettre sur le marché européen un produit cosmétique contenant un ingrédient testé sur des animaux.

Pourtant, de nombreux ingrédients utilisés dans les produits cosmétiques sont également employés dans d’autres produits tels que des produits pharmaceutiques, des détergents et des denrées alimentaires. Certaines de ces substances peuvent donc encore être testées sur des animaux, en vertu de ces législations. Certaines expérimentations ne peuvent toujours pas être remplacées par des méthodes fiables n’impliquant pas d’animaux, mais l’UE et la communauté internationale travaillent à l’élaboration de nouvelles méthodes.


Route: .live2