Saut au contenu

Le problème posé par les microplastiques

Les matières plastiques sont des matériaux importants. Elles facilitent nos vies et sont souvent plus légères et moins onéreuses que leurs substituts. Cependant, si elles ne sont pas éliminées ou recyclées correctement, elles peuvent perdurer dans l’environnement pendant de longues périodes et peuvent également se décomposer en petites particules, des microplastiques, qui sont source de préoccupations.

Les microplastiques peuvent également être fabriqués volontairement et être ajoutés intentionnellement à des produits. En outre, certaines matières plastiques contiennent des produits chimiques dangereux qui peuvent avoir une incidence négative sur la nature et la santé humaine.

Les microplastiques sont de très petites particules de matière plastique (généralement d’une taille inférieure à 5 mm et souvent bien plus petites, dont les nanoplastiques). Ils peuvent être produits involontairement par l’usure de plus grosses matières plastiques, y compris les textiles synthétiques. Ils peuvent également être fabriqués volontairement et être ajoutés intentionnellement à des produits dans un but spécifique, par exemple afin de servir de billes exfoliantes dans des gommages pour le visage ou le corps ou de paillettes dans du maquillage. Une fois libérés dans l’environnement, ils peuvent être absorbés par les animaux, y compris les poissons et les coquillages, et s’accumuler en eux, et donc être ingérés par les consommateurs qui s’en nourrissent.

En raison de craintes pour l’environnement et la santé humaine, plusieurs États membres de l’Union européenne (UE) ont adopté ou proposé des interdictions nationales relatives à l’utilisation intentionnelle de microplastiques dans certains produits de consommation, principalement les «microbilles» dans les produits cosmétiques à rincer dans lesquels elles sont utilisées comme agents nettoyants et exfoliants.

Où trouve-t-on des microplastiques?

Les particules de microplastiques ajoutées intentionnellement sont utilisées dans une gamme de produits mis sur le marché de l’UE, comme certains cosmétiques, produits de soins personnels, détergents, produits de nettoyage, peintures, produits utilisés dans l’industrie pétrolière et gazière, ainsi que pour le grenaillage abrasif. En outre, certains produits libèrent intentionnellement des microplastiques dans le cadre de leur fonction. C’est le cas, par exemple, des granules de nutriments utilisées dans l’agriculture.

Dans les produits de consommation, les particules microplastiques sont plus connues comme des matières abrasives (par exemple, des agents exfoliants ou de polissage dans les produits cosmétiques connus sous le nom de «microbilles»), mais elles peuvent également avoir d’autres fonctions, comme contrôler la viscosité (épaisseur), l’apparence et la stabilité d’un produit.

Que fait l’Union européenne?

La Commission européenne a demandé à l’ECHA d’examiner les preuves scientifiques afin de réglementer l’utilisation des microplastiques ajoutés intentionnellement à des produits de tous types au sein de l’UE et, si nécessaire, de proposer leur restriction d’ici janvier 2019. D’autres options de réduction de la libération de microplastiques dans le milieu aquatique sont en cours d’examen dans le cadre d’un autre projet de la Commission européenne. Pour plus d’informations, veuillez consulter les liens suivants:

Pour en savoir plus


Route: .live2