Saut au contenu

Substances chimiques cancérogènes

L’Union européenne (UE) cherche en permanence à déterminer quelles substances chimiques provoquent le cancer. Certaines substances chimiques sont connues pour provoquer cette maladie et sont fortement contrôlées par la loi afin de protéger les personnes susceptibles d’y être exposées.

Certaines choses courantes de notre quotidien sont connues pour être cancérogènes: c’est le cas notamment du tabac et des rayons ultraviolets du soleil.

L’amiante est un autre exemple bien connu, raison pour laquelle son utilisation est strictement contrôlée. Si le fait de fumer du tabac constitue la principale cause du cancer du poumon, l’exposition à l’amiante fait également partie des facteurs de risques professionnels majeurs associés au développement du cancer du poumon. Toutefois, bien d’autres substances dont la majeure partie de la population n’a jamais entendu parler sont classées par l’UE comme substances cancérogènes. 

Risque et exposition à des substances chimiques

Si vous craignez d’être exposé à des substances cancérogènes, il est important que vous sachiez qu’une classification ne signifie pas nécessairement qu’il y a lieu de s’inquiéter de l’utilisation d’un produit contenant la substance concernée.

Le développement ou non d’un cancer dépendra toujours à la fois de la dose et de l’exposition; en d’autres termes, de la quantité de substance avec laquelle vous êtes en contact ainsi que de la fréquence et du mode d’exposition.

Si la substance n’est pas libérée dans l’environnement, ou si nous n’y sommes pas exposés, elle ne présentera aucun risque pour nous. Tenir un paquet de cigarettes ne vous donnera pas le cancer. Cependant, le fait de fumer une grande quantité de cigarettes sur une longue période pourrait avoir un tel effet.

La probabilité de développer un cancer en raison d’une substance chimique spécifique dépend de plusieurs facteurs, parmi lesquels:

  • le type de substance chimique à laquelle vous avez été exposé;
  • l’importance de la dose à laquelle vous avez été exposé;
  • la fréquence, le moment et le mode de l’exposition;
  • la durée de l’exposition à la substance chimique;
  • votre état de santé général et votre matériel génétique;
  • une éventuelle exposition à d’autres substances chimiques pouvant provoquer le cancer.

Que fait l’Union européenne (UE)?

Lorsqu’il est prouvé qu’une substance est cancérogène, elle est classée en tant que telle. Cela permet de convenir de restrictions au niveau de l’UE quant au mode d’utilisation des substances chimiques.

L’UE cherche en permanence à déterminer quelles substances chimiques peuvent provoquer le cancer et avoir d’autres effets néfastes. Les entreprises fournissent des informations sur les substances chimiques qu’elles utilisent. Ensuite, l’ECHA procède à un examen et accorde la priorité aux substances les plus importantes, telles que celles qui sont largement utilisées et potentiellement en contact avec les consommateurs, les professionnels ou l’environnement. Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement de la législation, nous vous invitons à consulter la page «Comment les substances chimiques sont-elles contrôlées?»

Exemples de substances chimiques connues comme étant cancérogènes:

 

Le 1,4-dichlorobenzène (DCB) est utilisé depuis des années dans les désodorisants et assainisseurs d’air des toilettes publiques, des habitations et des bureaux. Nous savons désormais qu’il peut provoquer un cancer du foie; il est donc interdit dans l’UE pour ces utilisations. Cette interdiction a un effet positif non seulement pour les consommateurs qui utilisent des assainisseurs d’air à leur domicile, mais aussi pour les personnes qui travaillent dans des lieux où ces produits sont utilisés.

Les composés chimiques appelés «colorants azoïques» en sont un autre exemple: ils peuvent libérer des substances chimiques cancérogènes connues sous le nom d’amines aromatiques. Depuis 2003, les colorants azoïques font l’objet de restrictions dans les articles textiles et en cuir qui entrent en contact avec la peau.

Dans la majorité des cas, si une substance est classée comme cancérogène dans l’UE, elle sera soumise à une restriction qui interdit sa vente aux consommateurs. 

Pour en savoir plus


Route: .live1